Ambrosia


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soirée à la térasse d'un restaurant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Mar 2 Juin - 1:34

Une longue journée passée à flâner le long des vitrines. Julia d’humeur légère, bondit de boutique en boutique, tout y est passé… Fringues, chaussures, lingerie, parfumerie… Elle est heureuse de son après-midi ‘Pretty Woman’, et son humeur m’est contagieuse.
J’ai bien essayé quelques sapes, j’en ai acheté pas mal aussi.

La journée fut assez longue, mais néanmoins agréable. Faut dire qu’elle avait débuté de la plus charmante des façons. Julia et moi nous sommes adonnés à une passion commune, le shopping. Tout y est passé fringues, chaussures, lingerie, parfumerie. A peine le temps de rentrer à l’hôtel, de se refaire une toilette que déjà nous voilà repartis pour une de nos longues ballades nocturnes. Ce soir, un petit restaurant qui nous avait été recommandé par le réceptionniste. Là-bas, avait-il annoncé, c’est violons, petites tables dans des coins bien à l’abri et ambiance ‘Rome, la romantique’.

Au restaurant, un joli billet glissé sur le comptoir, nous a permit de faire connaître nos prétentions. Une jolie table en terrasse pour profiter de la chaleur de cette superbe journée, pas trop exposée aux regards, et une vue sur la Piazza Navona.

S’en suit un repas aux milles délices arrosés de quelques vins que le patron nous a chaudement recommandés. Julia est rougissante échauffée par l’alcool. De mon côté, je la dévore du regard, me félicitant encore une fois de l’avoir choisie pour compagne de route.
Son regard sur moi n’en fini pas de susciter le désir de jouer de ce bonbon sucré-salé.

Un élan de romance mal calculé, ou s’agit-il d’un acte manqué ? Je renverse son verre alors que je m’avise de lui prendre la main. Le vin se répand sur sa robe… Un Versace qui m’a coûté une somme inavouable.
S’en suit un grincement de chaise, je m’excuse de ma maladresse et la voilà s’envolant pour les toilettes, histoire de sauver ce qui peut encore l’être.

Je me retrouve seul face à mon verre, sirotant pensivement mon vin, le regard sur la place, perdu dans le lointain. Je regarde sans regarder, les jeunes gens qui flirtent, s’égayent. Mes yeux se fixent de groupe en groupe, d’individu en individu, lisant leur posture, décryptant leurs gestes. Dérobant ça et là quelques détails, des non-dits. Je m’attarde à jauger les hommes, leur portefeuille ; les femmes et la danse suave de leur corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Mar 2 Juin - 2:08

Je me glisse dans la foule avec délice sachant déjà le regard de nombreux hommes, humains comme vampires, glissent sur moi. Quel homme ne serais pas attiré un bref instant par une femme à la démarche féline, ou la beauté ténébreuse dégage une aura sensuelle? Aucun...
Malgré tout la différences entre les quelques vampires qui sont sur la place et les humains se trouve dans la manière de me regarder. Les vampires avec révérence et crainte, les humains avec concupiscence, si ils savaient ce qui les attendaient si ils s'approchaient un peu trop de moi...
D'ailleurs c'est ce que fit l'un d'eux, erreur fatal il en paierait de sa vie, il me sourit doucement, un air gavroche sur ses lèvres je le lui rend, passer pour une fille facile n'est pas un soucis c'est même le meilleure moyen de trouver de quoi manger aisément.

Un sourire une main tendue dans une invitation, je le conduis dans une rue adjacente et après quelques mots doux murmurés dans son oreille d'une voix envoutante que seul les vampires possèdent, le soumettent à ma volonté avant que je ne le croques pour me sustenter. Viens ensuite le moment le plus pénible, cacher le corps... J'avise une bouche d'égouts, qui en deux temps trois mouvement se retrouve être la sépulture d'un humain... Après un coup d'œil aux alentours je me dirige à nouveau vers la Piazza Navona une lueur prédatrice dans les yeux...

Alors que je me rend près de la fontaine des 4 fleuve du Bernin, j'entends sur la terrasse un bruit de verre renversé, des excuses plates quelques grommellements retenu. Intriguée j'observe un moment ce qu'il se passe, quand soudain le violine de mes yeux rencontre ceux d'un bleu de glace d'un humain... ! Je l'observe restant totalement immobile, à un tel point qu'on aurait pu me prendre pour une statue, c'est un de mes condisciple qui me ramène à la raison me bousculant légèrement, mon regard se détache du sien et mes cheveux blanc retombe sur mon épaule...

La traque va commencer....

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Mar 2 Juin - 2:41

Elle est là, crevant littéralement la foule. Ses charmes semblent éteindre les Hommes comme les étoiles. Un échange de regard, mon souffle se suspend, saisit par toute la splendeur de cette jeune femme. J’affiche un fin sourire alors qu’elle semble se détourner dans avalanche de cheveux blancs comme neige. Je l’observe encore un instant décidé à en savoir plus, l’appétit aiguisé.

Le patron du restaurant vient à ma table pour m’annoncer que Julia a appelé un taxi et s’en est retournée à l’hôtel. J’accueille la nouvelle avec un petit hochement de tête, un léger haussement d’épaules. Qu’est-il donc advenu de la magie d’il y a un quart d’heure ? Brisée par un verre de vin ? Emportée par la vision d’un ange ?

Je me lève, une tape amicale à l’épaule du patron.

"Ce n’est pas bien grave… Pouvez-vous débarrasser cette table, je reviens dans une minute."

Je capte son regard troublé, mais l’instant d’après il semble avoir déduit que je ne m’enfuirais pas en lui laissant la note. De toute évidence, Julia a du lui indiquer où nous logions.


J’humecte mes lèvres une dernière fois dans mon verre, puis me tourne vers l’envoutante créature. Un pas lent, un air dégagé, je m’approche de ma proie. Mes yeux courant sur son corps, en caressant les formes, pour finir irrémédiablement attirés par ses prunelles violines.

Je me fige à une courte distance d’elle. De là je sens presque son parfum porté par le vent. Je compte trois battements de cœur, restant immobile, silencieux, avant d’engager la conversation.

"Mademoiselle, j’ai cru remarquer que vous étiez seule. Ma collaboratrice m’a abandonnée, aussi je me retrouve sans personne avec qui faire la conversation. Voulez vous bien m’accompagner pour cette soirée. Je vous prie, acceptez cette invitation à boire un verre avec moi."

Je lui souris, alors que ma main indique la table désormais esseulée, avant de se poser sur la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Mar 2 Juin - 3:13

Il s'approche de moi après avoir parler au patron du restaurant, je jauge celui-ci du regard cherchant à savoir si l'un d'entre nous à des contact avec lui, car il y a parmi les commerçant humains certains qui nous donnent des informations sur les ronde des carabinieris et des prises faites devant les restaurants, indiquant lequel des êtres d'un des deux peuples de la nuits a pu se faire prendre...
La démarche est sure, on pourrait presque croire qu'il se pavane au milieu de la foule, mon estomac se contracte pressentant l'arrivée imminente d'un nouveau diner, bien que je me dise que deux dans une même soirée cela peu faire beaucoup. Mais la faim nous tiraille tous, les plus anciens comme moi peuvent tenir une semaine sans se sustenter mais cela est dur et douloureux.

Il s'approche et me parle doucement avec un ton emprunté, qui aurait peu faire tourner la tête d'une gamine de 22 ans que je semble être... Lui est un humain d'âge mur, très bel homme au demeurant... Je l'écoute et ne peux m'empêcher de rire... Moi seule? La bonne blague, je suis peut être la seule qui à autant de monde autours d'elle, une véritable armada de vampire qui se tiennent certes éloignés mais prés à intervenir à tout instant...

Sa main se pose sur la mienne, un mouvement de recul instinctif le fait la retirer, il me montre la table vide. J'hésite, je jette un coup d'œil à mes comparses et d'un mouvement imperceptible je leur indique de ne pas bouger voir même de rentrer à la villa. Je n'ai pas encore décroché un mots et je me rend compte soudain que je n'ai cesser de le dévisager. Ma bouche s'ouvre des mots se forment, je module ma voix de manière à ce qu'elle ne paraissent pas trop particulière...

"Je ne sais si il est correct d'accepter ainsi une telle invitation, de plus d'un homme que je n'ai jamais côtoyé de ma vie..."

Je serre les dents un instant, cela fait trop longtemps que je ne suis sortie parler avec les humains, les vampires on l'habitude de mon code de langage, n'utilisant peu les formules d'aujourd'hui, et dans la bouche d'une jeune fille de 22 ans cela peu sembler particulier.
J'enchaîne avec un sourire tout innocent celui qui cache à merveille le monstre sanguinaire que je peux être.

"Mais c'est avec joie et honneur que je me permets donc d'accepter cette offre..."

Je le suis avec un sourire, jusqu'à la table de restaurant qu'il occupait avant. Je m'installe avec légèreté prenant garde de ne pas faire de mouvement trop rapide.

"Vous n'êtes pas de Rome... Que faites-vous donc ici? Vous n'avez donc point peur avec tout ces Lycans et Vampires en libertés? Et ce malgré les tentative du Vatican de les éliminer et qui n'y parviens pas"?

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Mar 2 Juin - 3:33

Je lui présente la chaise puis m’assois à mon tour. Mes mains se joignent sous mon menton alors que mon regard s’imprègne du sien. Elle possède indubitablement quelque chose qui me fait frémir l’échine. Sa voix prend des circonvolutions étranges à mon oreille, je l’écoute, fronce imperceptiblement les sourcils, puis me laisse bercé par les accents lointains.

Je souris malgré moi, évidemment, je ne suis pas de Rome, mon accent italien m’a trahit. Mais surtout, je ne peux empêcher un rire léger de secouer mon thorax.

"En effet, je ne suis pas italien. Je suis ici pour affaire, de l’import-export. Mais…"

J’agite ma main devant moi pour dissiper ce point.

"…Ce n’est en rien très intéressant. Par contre concernant toute ces rumeurs sur l’hypothétique existence de créatures surnaturelles, je suis, je dois bien vous l’avouer des plus septiques. Enfin, à vous regarder par contre, je croirais sans grand mal à l’existence des anges dans ce foutu monde."

"Mais avant toute chose… Je me nomme Maël."

Ma main se tend vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Mar 2 Juin - 4:31

"En effet votre accent, n'est pas des plus parfait qu'y soit mais soyez sans crainte personne ne vous en tiendra rigueur, ici vous êtes considéré soit comme carte visa sur patte ou bien une la nourriture bonne à être jetée en pâture aux lions..."

Il parle vaguement de son métier, mais la vague accélération de son débit sanguin montre qu'il ment sans aucun doute, mais il en reste néanmoins un très très bon menteur car les humains ne pourrait déceler cet infime changement.

Un sourire suave nait sur mon visage à la suite de son discours, l'envie gronde en moi de lui montrer combien il a tords d'être septique, sous peine de finir sous les dents d'un des miens ou d'un lycan. Pourtant il vient de suspendre son arrêt de mort, une épée de damoclés au dessus de sa tête mais qui ne s'abattra pas sur lui cette nuit.

Je tend ma main, que je sais aussi lisse que du marbre et de la même couleur et de la froideur d'une congère, je ne sais comment il interprétera cette température corporelle qui est la mienne depuis de multiples siècles.

"Je me prénomme Abbigaëlla Florentini, mes amis me surnomme Abby, Vous me voyez ravie et enchantée de cette rencontre fortuite..."

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Sam 6 Juin - 17:08

Mon sourire s’accentue un peu davantage à l’évocation de la carte bancaire. De ce côté là je n’ai pas grand chose à craindre.

Ma main se referme sur le bout de ses doigts à peine tiède. L’émoi de notre rencontre, provoque sans doute un profond tumulte en son sein.
J’attire le dos de sa main à proximité de mes lèvres, les laissant atténuer le froid de sa peau par la brulure de ma bouche. Je me redresse prestement, un éclat frondeur dansant au fond de mes prunelles, je l’observe un instant dans un silence religieux. Puis décidé à aller de l’avant, je poursuis.

"Eh bien, mademoiselle Florentini… Abby, ravi de faire votre connaissance."

Je lance un petit regard au patron, qui se s’empresse de venir à notre table.

"Alors… Que vous désirez boire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Sam 6 Juin - 17:24

Cruel dilemme que de me proposer à boire d'autant que je ne souhaite qu'une chose, m'abreuver au cou d'un humain à la fois pour satisfaire ma soif mais aussi pour reprendre quelques forces. Non pas que j'en sois dépourvue bien au contraire il me suffirait de serrer un peu plus sa main pour la lui briser, mais je suis un peu plus faible, le jeun forcé n'ai pas forcément profitable pour n'importe quel organisme.
J'hésite un instant, étudiant son visage avec un sourire en coin.

"Je prendrais un verre de vin rouge.."

Parfait, liquide rouge qui se rapprochait au mieux de la couleur du sang, je jette un regard circulaire autours de nous, puis mes yeux se posent sur le patron, un sourire enjôleur et il devient rouge écarlate.

"Un grave de préférence..."

Son goût métallique me rappellera le sang... Et m'évitera de lui ouvrir son joli cou gracile.

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Sam 6 Juin - 17:58

Je perçois l’agréable danse d’une petite étincelle, qui se nomme désir, dans ses yeux. Mon regard s’attarde sur le ballet suave des ses lèvres tandis qu’elle parle au tenancier de l’établissement… J’écoute d’une oreille distraite, avant de réaliser qu’il attend mon assentiment qui revêtira l’aspect de ma propre commande.

Je m’arrache au visage diaphane de l’étrange et attrayante jeune femme. Je prends un air absorbé par le tumulte d’une réflexion presque naturelle, jaugeant du meilleur choix en la matière. Autant se la jouer grand seigneur et ne pas lésiner sur les moyens…

"Bien servez nous une bouteille de Château de Fieuzal 76…"


Un sourire léger répond à la mine réjouie du patron. Pour cause, ce n’est pas tous les jours qu’il ouvre une pareille bouteille. Même si son premier réflexe aurait été de s’indigner de que notre choix ne se porte pas sur un cru italien, bien vide un éclat vénal balaya toutes ombres au tableau.


Une expression dégagée sur le visage, après avoir craqué pas moins de quelques centaines d’euros dans une seule bouteille de vin, je m’en retourne vers le regard pourvu d’un bien singulier magnétisme, d’Abby.

"Et vous habitez Rome ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Dim 7 Juin - 0:33

Je souligne le choix de Maël avec un signe de tête, très bon cru qu'il a choisit. Puis je me tourne vers lui verrouillant mes prunelles aux siennes, étudiant son visage et ses expressions. Je m'amuse de se qu'il peut bien penser derrière ses yeux. Je prend quelques secondes avant de répondre à son interrogation.

"Rome... Oui j'y habite en effet..."

Je m'interrompt alors que le patron vient lui même nous servir, il sert Maël d'abord, l'usage voulant que l'homme goûte avant et donne son appréciation. Puis vint mon tours, j'inhale les arômes du vin, puis je trempe mes lèvres dans le liquides... J'apprécie le goût de terre et de métal de ce vin si particulier.
Je repose mon verre puis me fixe à nouveau sur mon hote.

"Cela fait quelques temps déjà..."

*Juste trois ou quatre siècle que je n'ai pas bougé*

"Même si j'ai beaucoup voyagé durant ma vie..."

*Une vie de quelques millénaires déjà...*

"Vous plaisez vous ici?"

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Dim 7 Juin - 7:31

Les tanins arrondis de ce doux nectar explosent en mon palais. Ma tête bascule imperceptiblement sur le côté, ravi de mon choix.

Je contemple ses lèvres pulpeuses s’abreuvant du liquide à la robe brune. Délicatement humectées, elles se joignent pour en extraire les fines perles sanguines qui s’y sont déposées.

La gorge soudainement un peu sèche, je prolonge mon baiser, buvant une lampée de plus. Je souris tandis qu’elle me parle, grisé par sa beauté, ému par ses charmes.

Je lève un sourcil interloqué. Je me demande ce qu’elle entend bien par beaucoup voyager… Elle est bien trop petite pour faire du mannequinat, à moins… Interpole ?
Nannn ! Et puis, si c’est le cas, j’avoue que j’aurais du mal à refuser à une si jolie jeune femme de me passer les menottes… Après tout est histoire de circonstances.

Mes yeux se font sourire. Je repose mon verre que je tenais pensivement, tandis que j’étudie la lumière de son regard, laissant sa question en suspens quelques battements de cœur.

Bien entendu que je me plais ici. Rome, la romantique… J’aime tant ses œuvres d’art qui foisonnent à la vue de tous, au détour d’une rue, ces monuments qui vous contemple, malgré le passage du temps, jusqu’à son soleil qui vous lèche tendrement la peau.
Mais je vous avoue que toutes ces splendeurs ont pris un pâle revers depuis que mon regard s’est posé sur vous et vos yeux aux reflets si singuliers.


J’use de ce sourire que je sais désarmant, celui de l’innocence de l’enfant pris en faute. J’espère couper court à toute protestation, bastion d’une chasteté bien trop encombrante à mon goût.

Sinon que faites vous dans la vie pour tant voyager ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Dim 7 Juin - 18:53

Je lève un sourcil en remarquant sa petite phrase de séduction mais je ne pipe mots.
Je m'amuse de ses mimiques si enfantine, mais il y a bien longtemps que les hommes ne m'abusent plus avec leur tours. Néanmoins j'essaie de réagir comme le ferais une humaine, je baisse les yeux signe que je sais être de la timidité. Et malgré ça je retiens un rictus d'auto dérision, la chasse n'est que séduction sur un instant éphémère, pas de comédie à jouer, pour le coup je me sens assez peu à mon aise, mais l'habitude de composer reviens vite.
Je relève la tête avec un sourire candide et penche mon visage sur le côté droit.

"Dans la vie..."

J'esquisse un sourire amusé. Je tue, j'égorge, je chasse, de la diplomatie et bien sur de l'espionnage.

"Disons que j'ai une famille assez aisée, donc j'ai l'avantage de ne pas à avoir à me préoccuper de l'aspect pécuniaire pour aller à droite à gauche, j'aime partir ainsi sans avoir d'attache par moment, m'éloigner d'ici. Oublier les petits soucis du quotidien..."

Mon regard se perds sur la place, tendit que dans ma tête défilent ces derniers siècles, et surtout ses derniers mois. Pas évident de régler tout les ennuis qui nous tombe dessus... Les jeunes sont durs à gérer en particulier avec les Lycans car malgré le traité la haine ancestrale entre Lycan et Vampire ne peux s'effacer ainsi du jour au lendemain. Le quotidien s'avère des plus ardu à gérer et là vraiment j'aurais bien eu besoin de vacance
Je sens que mon visage est devenu soudain dur et froid, je lui lance un sourire d'excuse.

"Avez vous fait quelques visites de nos superbes monuments, ou vous êtes vous simplement contenter de les regarder de loin? Je suppose que vos affaires doivent vous prendre pas mal de temps..."

Je trempe à nouveau mes lèvres dans mon verre. Puis le posant sur la table je croise mes doigts et pose mon menton dessus.

"Sinon je peux vous faire faire une visite nocturne..."

Déjà je sens en moi l'excitation monter, comme un départ en chasse...

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Lun 8 Juin - 21:33

A mon tour, je lève un sourcil sans me dépeindre de ce sourire, alors qu’elle m’annonce être issue d’une ‘famille assez aisée’ et de n’avoir aucune préoccupation pécuniaire… Traduction… Elle est pleine aux as.
Silencieusement, je me félicite de mon aubaine.

Mais je m’étonne aussi de l’expression que prennent ses traits, la seconde d’après, bien loin de l’image ingénue que je me fais d’elle.
Malgré moi, je fronce les sourcils, surpris.
Le voile de ses pensées qui nimbe son regard se dissipe, je lutte pour laisser ressurgir le masque sur mon visage. Mais étrangement, une petite sonnerie retentit dans ma tête… Je ravale ce trouble qui fige les muscles de mon faciès et imprime un petit sourire entendu tandis qu’elle me lance une invitation des plus alléchante.
Offre que je n’ai à cœur de refuser, pourtant…

Je considère la frêle jeune fille, inoffensive. Je ne comprends ce doute s’insinue en moi, se love autour de ma gorge et l’enserre insidieusement.

Pour donner le change, je fais mine de contempler la place et sa fontaine, un brin rêveur. Je scrute alentour à la recherche d’un complice.
Est-elle d’Interpole ? Ou pire envoyée par la pègre ?
Je souris, troublé par cette bouffée de paranoïa, alors que mes yeux se plantent dans ses iris aux reflets si singuliers.

"Avec un aussi charmant guide que vous, j’aurais grand plaisir à visiter cette ville…"

Je lance une perlée de jurons intérieurs.
Charmante au point où les mots sont sortis sans même que j’y pense… Et cette sensation étrange qui n’a de cesse ! J’ai l’impression d’être une souris hypnotisée par le regard d’un cobra.

D’une main malassurée, je me saisis de mon verre et le vide lentement, juste pour jouer un peu le chrono… Le temps pour moi de reprendre lentement possession de mes propres émotions.


Dernière édition par Maël d'Adélaïde le Mer 10 Juin - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Mer 10 Juin - 22:53

Elle se lève et quitte la table. Mon regard inquiet la suit, comme celui, furtif, de bon nombre de mâles assis à la terrasse, qui finissent invariablement par darder sur moi, un brin envieux.
Je n’ai que faire de ces ratés, bien trop occuper à cultiver leur parcelle de bonheur artificiel entretenu par la seule illusion que leur baronne leur suffira, néanmoins en grande partie, pour cette vie. En tous cas, à cet instant, j’imagine qu’ils se maudissent intérieurement. Tout comme, je n’ai pas besoin de les observer pour le savoir, leur compagne tente désespérément d’attirer leur attention à elle, offrant leur décolleté à leur vue, pour certaine, ou se saisissant de la main de leur moitié, pour d’autres.
Je les trouve ridicules, même pas bon à être attendrissant.
Moi j’ai décidé de vivre ma propre vie de luxe et de luxure…

Mais ce n’est pas leur misérable condition qui me préoccupe à cet instant, j’observe ses mouvements gracieux, coulés avec lesquels elle se meut dans la foule. J’éprouve un nouveau malaise lorsqu’elle s’esquive d’une bousculade avec une célérité impressionnante.
Elle va s’adresser à un homme aux traits tirés… Celui-ci semble baisser la tête un bref instant, me donnant l’impression qu’il se fait sermonné par la jeune femme.

Je suis profondément troublé, alors que de nouveau la paranoïa m’étreint.
Est-ce un homme de main ? S’il s’était agit de la police, Interpole ou un tout autre organisme d’état, ils auraient déjà procéder à mon interpellation…

Je compose un visage que je veux détendu, alors qu’elle revient vers moi. Une chose est certaine, c’est que sa façon de bouger est sans doute le résultat d’un entrainement martial… d’élite probablement.
Ainsi les rôles se trouvent inversés, je deviendrais la proie…

Tout ceci n’est qu’angoisse, tu as vécu bien trop longtemps dans la clandestinité, me susurre une voix douçâtre dans mon crâne.

Je réponds à son sourire de surface par le mien, en parfait reflet du sien.


"Mais voyons, je vous en prie."

Puis je poursuis avec un air détaché.
"Je ne m’étais pas rendu compte que vous étiez accompagnée…"


Je lève un sourcil, inquisiteur, puis me détourne recherchant l’individu en question dans la foule…
Il en a disparu, j’ai beau le chercher de regard.
Non… Il n’est plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Jeu 11 Juin - 0:52

Il sourit faux et moi je sent la colère monté envers les jeunes qui n'ont pas obéit à mes ordres. L'entretiens commence à tourner au vinaigre, je jette moi-même un regard sur la place pour m'assurer qu'ils sont tous bien repartit à la villa avant de lui répondre.

"Je ne dirais pas que j'étais accompagnée, simplement surveillée. Ma famille à une fâcheuse tendance à me surprotéger et à me considérer comme une fragile petite chose. C'était mon frère il est rentré à la maison enfin j'espère ne pas l'avoir sur le dos toute la nuit."

Je lui lance un sourire incertain. Après tout cela et plutôt vrai, hormis que c'est moi la tête de l'empire des vampires... Mais la sur-protection était une chose que je ne supportais pas. Je plante mes prunelles violine dans les siennes bleu glaciale. Et je penche la tête mes cheveux cascade sur mes épaules je fais mine d'être attristée.

"J'ai l'impression que vous êtes contrarier, je vais donc vous laissez. Vous me voyez navrée je crois que cette soirée s'achève donc ainsi..."


Je me mords la lèvre, reposant mon regard sur la place évaluant la distance qui me sépare de la foule puis la via del corso pour remonter jusqu'à la villa. Bizarrement cette chasse raté, ou du moins cette discussion avortée me rend triste j'appréciais réellement notre tête à tête...

"Alors je crois qu'il est temps que je vous dise Adieu il me semble..."


Je me détourne de lui et descend la volée de marche du restaurant...

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Jeu 11 Juin - 2:31

La belle s’envole, et avec elle, j’ai l’impression que l’on m’arrache quelque chose. Peut-être la promesse d’une soirée aux milles délices que me chantait son regard envoutant. Je ne sais pas, mais voilà que je bondis de ma chaise et que je me précipite à sa suite, pour la saisir par le poignet.

Désagréable sensation que sa peau froide. Perception qui reflue petit à petit alors qu’elle absorbe un peu de ma chaleur.

"Attendez, je vous en prie !"

Je laisse échapper quelques battements de cœur, avant de poursuivre.

"C’est moi qui vous dois des excuses. Je suis sincèrement désolé si je vous ai blessé par mon attitude…"


Je sais les regards alentour braqués sur nous, aussi je n’ai que trop envi de me défaire d’eux, pas besoin de se faire remarquer davantage.


"J’aurais grand plaisir à vous avoir pour guide, cette nuit. Comme vous l’avez dit, je n’ai pas eu le temps de parcourir cette ville et j’aurais plaisir à aller où bon vous semble, en votre compagnie."


Mes doigts se desserrent lentement, alors que le patron de l’auberge à mes basques semble soucieux de voir son argent. Pour toute réponse, je sors mon porte-cartes et lui tend une carte de crédit noire de jais.


"Permettez-moi juste de régler la note et de nous appeler un taxi."


Elle me fait toujours dos, je ne sais son expression à ce moment précis, et pourtant je ne peux qu’espérer… qu’elle accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Florentini
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : quelques parts dans les ténébres
Emploi/loisirs : la chasse
Humeur : tu verra
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Jeu 11 Juin - 2:50

Étant descendue à une vitesse "normal" chez les humains, il a eu facilement le temps de me rattraper pour preuve de la main qui m'enserre le poignet. Cette sensation de chaud est très désagréable sur ma peau, bien que celle-ci absorbe la chaleur sous les quelques centimètre carré ou sa peau et la mienne se rencontrent.

Il parle, vite, il est pressé et inquiet et moi je ne bouge pas... Je ne sais ce que je dois faire, le laisser ici seul, à la merci de tous, ou m'occuper de son sort moi-même... Dilemme cornélien. Je reste dos à lui la tête baissée, mes cheveux encadrent mon visage ne laissant accès à personne à mes traits... Les regard des humains me brulent le dos.

"C'est pas grave, je vous pardonne aisément, mais j'ai réellement cru que vous étiez contrarier. De plus je ne sais si il est prudent de faire cette visite..."

Le mot prudent sonna à mes oreilles comme une supplique, ou un avertissement sur ce qui risquait de lui arriver. Avertissement que j'espérais qu'il prendrais en compte...

"Je ne bouge pas d'ici ne vous inquiétez pas, je ne filerais pas..."


*Du moins si je ne recouvre pas ma raison...*

"Le forum Romain me semble une bonne idée, qu'en dites vous?"


Je me mord la lèvres l'entamant fortement, il ne fallait pas qu'il accepte. J'entends le patron rendre la carte à Maël et le remercier. Cela il le peut vu le quelque millier d'euros qu'il vient de laisser ici. Puis il me lance un regard inquiet, je le lui renvois mais glaciale. C'est bon il sait qui je suis, et il doit être bien triste de voir un client si riche s'envoler...

"Je pense que je reviendrais manger ici, c'est très sympathique. Bonne soirée messire tavernier..."


J'incline la tête avec un sourire alors que celui-ci blêmit et souhaite à Maël une bonne soirée et d'être prudent... Mes yeux scintillent derrière mes cheveux, trop tard...

"Pour le taxi c'est inutile..."

_________________
Larges roses de feu, comme on en voit en rêve,
Et dont le fier carmin, d'un sourire enchanté,
Ressemble à du sang frais sur le tranchant d'un glaive
Théodore de Banville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia-rpg.forumchti.com
Maël d'Adélaïde

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 40
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   Jeu 11 Juin - 23:11

Je lève un sourcil, bercé par la voix cristalline d’Abby, m’invitant à un doux périple de près de deux mille ans.

"Le forum romain ?
Pourquoi pas, j’en ai beaucoup entendu parler, mais est il encore accessible à cette heure ?"


Je gratifie le tenancier de l’établissement que nous quittons d’un généreux pourboire et d'une petite promesse au bout des lèvres.

"J’ai été séduit par vos services, je reviendrais aussi chez vous, soyez-en assuré."

Son hochement de tête et son visage livide pour toute réponse me semble assez étonnant venant d’un commerçant venant de faire une aussi jolie opération. Je fronce les sourcils en le scrutant, inquisiteur, mais lui se détourne bien vite, ne me laissant que mes doutes pour seule réponse.

Je fini par hausser les épaules, alors qu’il bat en retraite lançant quelques mots de folklore pour conjurer le mauvais sort.


Je me glisse aux côtés de la jeune femme, trop heureux finalement de ma chance.

Mon humeur reprendrait presque un tour plus léger, si le trouble de ces dernières minutes ne laissait planer son ombre en fond de tableau, une impression d’un malaise indicible. J’essaie de mettre le doigt dessus, tracassé, sans pour autant y arriver.
Je finis par baisser les bras, tentant de ne plus y penser.

Et quoi de plus amusant que de faire un joli pied de nez aux autorités…
Croisant une patrouille de trois carabinieris, je ne peux m’empêcher de les saluer, avec l’air dégagé du parfait touriste, un rictus plein de la satisfaction de me jouer des institutions.

"Belle soirée Messieurs !"

Ce à quoi, ils se contentent de répondre par un hochement tête, fixant davantage la femme qui m’accompagne, un soupçon d’envi dans leur regard, tandis que nous marchons côte à côte.

"Alors le Forum n’est pas très loin d’ici, si je comprends bien. Je vous laisse seul maîtresse de ma nuit."
…L’autre m’attendant à l’hôtel…

"Faites-moi découvrir les autres beautés de Rome by night, Abby."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée à la térasse d'un restaurant.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée à la térasse d'un restaurant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée "soin de soi".
» Soirée Partylite
» Soirée de prières charismatique
» la pire soirée de ma vie
» Soirée pourri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambrosia :: Rome :: Piazza Navona-
Sauter vers: